Waaitukulubi Trail - Compte Rendu

 

Mardi 6 Mai :

8h nous voilà à l'extrême sud dans le village de Scoots Head au bord de la mer des caraïbes.
Au programme aujourd'hui, les segments 1 à 3, 32 km avec 2300 m de dénivelé positif.

Je prends la tête de course afin de compléter le balisage existant et faciliter l'orientation des coureurs.
Au bout d'1 km nous attaquons le Morne Crabier, 400 m de dénivelé + à escalader sur 2 km avec des passages de cordes.

Les rencontres avec les serpents sont fréquentes si bien qu'une couleuvre d' 1m50, traverse devant moi. Un petit cri et c'est reparti. Gerard, Pascal et Cyril me suivent de très prêt jusqu'à atteindre le plateau crabier.

Après une descente très technique, nous arrivons à soufrière un site de bain d'eau chaude naturelle. C'est le début du segment 2.

Nous sommes toujours dans la jungle, mais il nous arrive d'emprunter des portions de routes et de pistes qui traversent les cultures. Nous rencontrons quelques habitants qui nous proposent des fruits ou du jus de coco à boire.

Nous Arrivons au village de Bellevue Chopin km 21.
C'est le début du segment 3 où nous retrouvons avec le sourire Karine, qui a préparé un bon ravitaillement.
Un coca frais et une bonne banane pour moi et c'est reparti.

Nous voila sur la partie la plus technique de l'étape, avec des descentes vertigineuses mais surtout le Morne Prosper à gravir presqu'à 4 pattes.

Tout le groupe s'en sort bien, mais pas sans souffrance car il fait très chaud. Heureusement que Christophe Erceau notre serre file, surnommé le patou du troupeau, est là pour leur remonter le moral et les soutenir.

Il retrouve Magalie égarée qui a fait près de 10 km en plus. Tout le monde arrive au bout cette magnifique étape et retrouve son lit dans notre bergerie le petit paradis pour une bonne nuit.

Le premier aura mis 5 h et le dernier un peu plus de 10h pour les 32 km. Aujourd hui au programme, le canyon de titou gorge, une rando dans la vallée de la désolation et le 2ème plus grand lac au monde bouillonnant.

Mercredi 7 mai :

Les pirates des caraibes prennent la direction du petit village de Lauda.
Apres un petit quart d'heure de marche, nous arrivons à Titou Gorge; un canyon magnifique. Quelques courageux enfilent leurs maillots de bain pour remonter le courant et escalader les paroies pour atteindre le haut de la cascade.

Apres avoir fait mumuse dans l'eau nous reprenons notre chemin en direction de la vallée de la désolation. Nous traversons la jungle par un sentier aménagé avec des rondins de bois en guise de marches.
Apres une longue montée de 400 m de dénivelé, nous arrivons à un point de vue. A notre gauche la vallée de la désolation et à notre droite la mer des caraibes. Nous sommes entouré de Morne verdoyant.

Apres une descente très technique parfois meme sur le cul, nous arrivons dans cette vallée ou s'ecoule une rivière chaude. Une petite demie-heure de marche plus tard, nous atteignons enfin le boiling lake, le 2ème lac bouillonnant, le plus grand au monde après celui de nouvelle zélande. Nous arrivons au bord de cette marmite bouillonnante.

De retour à notre logement apres 10 km de rando et un dénivelé de 900 m+ quelques courageux iront prendre un bon spa pour se detendre.

Jeudi 8 mai :

Aujourd'hui au programme, c'est l'étape deux. 30 km avec 1600 m de dénivelé.

La 2 ème étape du trail des caraïbes en partenariat avec Waa est bien partie. Une pensée pour virginie et Patrick qui ont du quitter l'aventure à cause du travail.
Nous voila parti de Wotten Waven par une petite route. Nous passons à coté des chutes de Trafalgar que l'on voit au loin avant d'attaquer un layon dans la jungle.

Cyril, Gérard et moi même sommes en tête suivi de très près de Pascal.

Après un petit passage dans des cultures nous reprenons un bout de route pour attaquer une dizaine de km en pleine jungle.

Sur le chemin de l'aller retour à la cascade Middelham nous rencontrons un agouti, un animal mi rat mi lapin.
Une petite photo sous la chute d'eau et nous voila reparti en direction de Pont Cassé où nous retrouvons le ravito au km 15 tenu par Brice et Karine. Un grand merci pour leurs services et leurs sourire.

Nous dépassons Christelle, Claire et Magalie qui sont parties dans le premier groupe.
Apres 6 km nous voila à Emerald Pool, une magnifique chute avec son bassin où Gerard prend le temps de prendre un bain.

Plus que quelques km dans la jungle avant d'attaquer un joli sentier colonisé par des crabes de terre. Nous longeons une grande rivière avant de la traversée via un pont suspendu.

Nous finissons l'étape par 4 km entre routes et plantations de banane. On entend les vagues de l’océan atlantique, l'arrivée est proche et nous entrons dans le village de Castel Bruce.
Nous voila à l arrivée, une belle plage de sable noire au bord de l océan.
Premier de l épreuve Gerard et moi en 4h25 suivi de Cyril, Cédric et Pascal en 4h45. En attendant les derniers coureurs un bon bain dans l’océan pour la récupération s'impose .

Vendredi 9 mai ;

Journée de repos pour les coureurs du Waaitukulubi National Trail. Au programme : Titou gorge, Chute de Trafalgar, palme masque tuba et un bon spa.

Samedi 10 mai :

C'est la dernière étape du waaitukulubi national trail. Au programme les segments 11/12/13/14 ; 33 km avec 1700 m de dénivelé positif et une arrivée sur la plage de Portsmounth.

Nous avons l'honneur d'avoir un guide local à nos côtés qui prendra le départ de l’épreuve. 

Nous partons sous une pluie tropicale dans une jungle primaire. Nous empruntons un petit sentier colonisé de toc toc, de beaux crabes de terre qui tendent leurs crochets autant aiguisés que celui du capitaine pour pincer la main.

Après un beau morne, nous entrons dans des cultures de dachine, de manioc et de bananes avec des vues magnifiques sur l'océan Atlantique.
Le terrain est très technique suite à la pluie, les pierres et les racines sont très glissantes.

Arrivée à la fin du segment 12 et après un bon ravitaillement nous plongeons vers le littoral. Nous sommes sur un sentier en balcon avec des vues sur les Saintes et Mari galante.

Km 22 enfin le dernier segment  ! La pluie et le vent sont les bienvenus car nous sommes sur un terrain à découvert. Nous longeons l'océan par des plages de gros galets et des petites routes .
Au loin nous apercevons le Morne Cabri, ça sent l'écurie.

Après un petit passage le long de la mangrove ,il nous reste un petit km avant de voir l'arrivée sur la plage .
La dernière étape du waaitukulubi trail c'est super bien passé sous une pluie tropicale.
Le guide termine à la 6 eme place, l'année prochaine il fera le trail dans sa totalité.

Encore un grand merci à notre partenaire Waa Ultra Equipement à tous les participants, à Christophe, Brice, Karine, Jean-Marie, Joan, Al et Bruno les bénévoles, au ministère du tourisme de la Dominique ainsi qu'au consulaire Hervé.

Revenir