L'année chargée de Christophe Le Saux - Track and News

Quelle saison encore pour Christophe Le Saux ! … Depuis que je connais « l’artiste » je suis habitué à ses challenges fous et cette année encore il nous a épaté enchaînant à un rythme incroyable 3 ultras en 40 jours … On entend de ci de là toutes sortes de conseils de prudence sur la récup, ne pas trop en faire, etc …. Beaucoup de coureurs se plaignent de blessures mais lui, il défie toutes ces lois … Mais à quoi marche Christophe ? Je pense que notre « Little Big Man », comme beaucoup de passionnés, est entraîné par le moteur de l’enthousiasme. C’est une boule d’énergie et son arrivée dans un team WAA tout neuf l’a encore plus « boosté ».

Nous avons souhaité à la veille de la fin de saison des trails qui aura lieu au moment des Templiers lui poser quelques questions sur sa saison particulièrement riche.

Bonjour Christophe, comment s’est passée ton intégration au sein du Team WAA des « quatre fantastiques » et quelle a été ton implication au sein de cette équipe ?

La création de ce Team (les quatre fantastiques) vient d’une idée qui est née en plein milieu du Sahara, lors du Marathon des Sables, après une discussion que j’ai eue avec le patron de WAA. Intégrer ce projet n’a alors pas été très difficile pour moi car j’y étais très impliqué ayant également la mission de trouver les athlètes pour constituer l’équipe. J’ai sollicité Antoine (Guillon) dit « Tonio », Cyril (Cointre) dit « Coin Coin » et Vincent (Delebarre) dit « Vince ». Pour Vincent  la porte lui était grande ouverte puisqu’il travaillait déjà avec WAA pour les stages trails qu’il organisait. .Je m’implique énormément chez WAA et notre particularité est que nous n’avons pas seulement le statut d’athlète, nous sommes également conseillers techniques dans l’aspect développement du matériel. Nous avons tous d’autres missions et pour moi c’est la recherche d’athlètes à travers le monde pour représenter la marque, on les appelle les « experts » WAA. J’ai également le projet de développer un centre d’entraînement adapté à notre discipline.

Peux-tu nous faire un rapide bilan de ton énorme saison ?

Cette année va être ma plus grosse saison de trail et si tout se passe bien j’aurais parcouru 3000 km en compétition avec plus de 140 000 m de dénivelé positif. En gros, j’aurais fait 21 compétitions, dont un enchaînement de 3 grosses courses : vainqueur de la Transgaspésia 265 km, 25ème de l’UTMB 168 km et 3ème du Tor des Géants 330 km. Tout cela en un peu moins de 40 jours ce qui représente un total de 763 km avec 45 000 m de dénivelé positif.

Quel est ton regard sur l’évolution du Trail et comment ta personnalité atypique s’adapte à un monde en pleine structuration ?

Je ne m’adapte pas à l’évolution du trail, je reste moi-même. Nous l’avons bien vu au Tor des Géants, j’avais tiré la sonnette d’alarme avant le départ de la course car l’organisation avait autorisé l’accompagnement je savais déjà que cela allait tourner en tricherie et c’est ce qui s’est passé.

Tu es également organisateur de voyages sur les plus beaux spots de trail en Amérique du Sud … Est-ce une activité que tu souhaites développer dans le futur vers d’autres coins du Monde ?


Oui, j’organise des voyages trails / aventure qui restent quand même des compétitions avec dossard afin de faire partager les plus beaux endroits de la planète que j’ai parcourus. Aujourd’hui, j’ai 8 voyages dans ma « corbeille » mais je n’en organise que 2 ou 3 par an car cela me donne beaucoup de travail. En plus c’est pratiquement du bénévolat car je pratique des prix défiants toute concurrence afin de permettre à tous mes amis de pouvoir venir rêver à mes côtés.

La saison 2015 approche … As-tu des nouveautés à annoncer aux lecteurs de T&N : projets de courses, évolution du Team, projets personnels, … ?

Pour 2015 … oui,  j’ai plein de projets comme je l’ai déjà évoqué auparavant au sein de WAA. J’espère que le projet centre d’entraînement verra le jour et que l’on aura un expert WAA dans un maximum de pays.
J’attends également avec impatience la nouvelle gamme textile de la marque que nous avons développée notamment le sac Ultra Bag 3 litres. Ça va faire fureur : c’est très beau, solide, intelligent et accessible financièrement.
En ce qui concerne les courses : côté organisation je fais l’expédition Bolivia Race, une compétition en binôme en Bolivie avec la traversée totale du Sala d’Uyuni en « run and bike » et les ascensions de 2 volcans suivies d’une descente vertigineuse chronométrée dont une qui partira à 5950 m d’altitude .
Côté courses, je m’engagerai encore sur l’UTWT et peut-être sur le circuit de Sky Running, sinon comme défi personnel j’envisage la traversée du Canada en Streetstepper et faire quelques sommets en alpinisme dans la Cordillère des Andes, cela me manque …

Merci Christophe, Track & News te souhaite une belle réussite dans tous tes projets futurs et encore une fois bravo pour ton enthousiasme et ta forme formidable qui te font sauter au-dessus des montagnes …

Liens vers l'interview sur Track and News

Revenir